3 trucs et astuces pour soigner les petits bobos des enfants

bobo enfant

Mes enfants ne cessent de se cogner un peu partout, et c’est normal. Moi aussi, à leur âge, les bleus et les petites coupures faisaient partie de mon quotidien. Mais ce n’est pas non plus pour autant qu’il ne faut pas y faire attention.

Il vaut mieux éviter les cicatrices dès qu’elles apparaissent pour ne pas devoir les traîner toute sa vie. Pour moi, j’ai des solutions bien rodées pour soigner les petites blessures et éviter les vilaines traces pour mon fils.

D’abord, le nettoyage des plaies

Des conseils et d’autres trucs sont sur Ma santé d’abord. Lorsque mon fils se blesse, la première chose que je fais est de nettoyer la plaie. Pour ma part, je n’utilise pas du tout d’alcool, je nettoie bien la plaie avec de l’eau et du savon. Ça fait moins mal et c’est tout aussi antiseptique. Et sinon, je verse également un peu de vinaigre, ça pique juste un peu mais ensuite ça soulage. Mais quand la plaie est plus grosse et que le saignement n’arrête pas, une feuille de plantain pressée est vraiment très efficace.

Mon grand-père froissait bien la feuille ce qui permettait d’en extraire les sucs. Je fais pareil, je broie la feuille et je la mets sur la plaie. Quelques secondes et le sang arrête de couler, les larmes de mon fils également. Ensuite, il faudra toujours rincer à l’eau, mais attendez que ça aille mieux pour éviter que votre enfant recommence à pleurer.

Les huiles essentielles pour éviter les cicatrices

Les cicatrices sont des souvenirs d’enfance, mais moins on en a, mieux on se sent une fois adulte. Pour ne pas garder de vilaines cicatrices, j’utilise de l’huile essentielle. Pas besoin d’en étaler non plus une grande quantité. Il suffit de deux gouttes mélangées à une huile végétale basique. La lavande est la plus efficace pour guérir les plaies sans laisser de cicatrices. Mais le niaouli marche aussi. Je repasse un peu d’huile chaque soir pour que la cicatrice disparaisse complètement.

L’oignon pour éviter et faire disparaître les bleus

S’il y a quand même une chose que je n’aime pas, ce sont les bleus, et encore moins sur mon enfant. C’est vraiment traumatisant. Dès que mon fils se cogne, la première chose que je fais, c’est de masser la zone avec un oignon. L’oignon soulage à la fois la douleur et stimule la circulation sanguine. Il y a donc peu de chance que le sang s’accumule pour former un vilain bleu.

L’aloe vera contre les brûlures

gel d’aloe vera

Une minute d’inattention et votre enfant peut se brûler avec le fer à repasser ou une casserole bouillante. C’est déjà arrivé plus d’une fois avec mon fils, comme je suis un peu étourdie. Le remède le plus rapide que j’utilise dans ce cas là, c’est l’aloe vera.

L’aloe vera a les mêmes caractéristiques que du gel et il dissipe rapidement la douleur. J’en garde toujours un peu dans le frigo au cas où. C’est encore mieux lorsque c’est congelé. Juste à étaler sur la partie brûlée et ça va.

Voilà donc quelques petites astuces que je vous fais partager pour soigner les petits bobos que votre enfant pourrait subir au quotidien.

Écrit par Ange le dans Conseils et dossiers

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 46g4k2biyz