Les coliques du nourrisson

À un moment ou un autre de sa vie, particulièrement pendant les six premiers mois, un nourrisson souffre de coliques. Quels sont les gestes à faire pour soulager efficacement ces douleurs qui inquiètent les parents ?

Les coliques sont courantes chez les bébés de bas âge

Coliques du nouveau-né

Les coliques font partie des pires cauchemars des parents. Un soir, sans raison apparente, et cela malgré sa très bonne santé, le petit bout de chou refuse de dormir, alors qu’auparavant il faisait très bien ses nuits. Pire, il n’arrête pas de pleurer, se tord dans tous les sens. Nos bercements, nos câlins et nos berceuses n’y font rien.

La première fois que c’est arrivé, après deux heures de cris et de pleures interminables, dans la panique, je me suis rendue en catastrophe aux urgences. J’étais convaincue qu’il était arrivé quelque chose de grave à mon petit garçon.

Une fois arrivés sur place, après les osculations de base, le pédiatre m’a expliqué que cette pathologie est très courante pour les bébés de moins de six mois. Près de 20 % des nourrissons seraient touchés par les coliques. Et pour nous compliquer la vie, ces fortes douleurs abdominales interviennent seulement en début de soirée. Je ne compte plus les nombreuses nuits blanches à essayer de calmer les pleures incessantes de mon enfant dûes à ses nombreuses coliques.

Les mamans qui sont à leur deuxième ou troisième grossesse connaissent déjà très bien ces problèmes de coliques. Malheureusement ce n’est souvent pas le cas pour les premières naissances. Mais rassurez-vous ! Il n’y a pas matière à s’alarmer. En dépit des apparences, ce n’est pas grave du tout. D’ailleurs les coliques du nourrisson sont facilement identifiables.

Le comportement à adopter en cas de coliques

Pleures du nourrisson

Impossible que vous vous trompiez sur les symptômes des coliques chez un nouveau-né, car il y a des signes qui ne trompent pas. D’abord, les crises ne surviennent qu’en soirée, après le repas ou au moment de coucher l’enfant. Ça commence souvent par des pleures intenses par rapport à d’habitude. Le bébé est très agité, bouge dans tous les sens et replis ses jambes contre son abdomen. Son visage est tout rouge et le bout de chou est inconsolable.

Les coliques sont des moments très stressants à la fois pour les parents et pour le nourrisson. Ainsi pour le rassurer, je le prends dans mes bras et je le mets conte moi dans la position verticale. Le fait de sentir ma chaleur et d’entendre ma voix le calme déjà. Par ailleurs, la succion lui fera également beaucoup de bien notamment si le bébé a l’habitude de sucer son pouce.

Autrement, vous pouvez également lui donner le sein si vous avez opté pour l’allaitement maternel. Et si malgré tout l’enfant ne cesse de pleurer, je lui masse le ventre, plus précisément à l’emplacement du nombril pour l’aider à évacuer les gaz. Pour ce faire, je chauffe de l’huile de coco entre les paumes de ma main. Par la suite, avec mes mains, je fais délicatement des mouvements circulaires jusqu’à ce que l’enfant s’endorme.

Écrit par Ange le dans Conseils et dossiers

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : g5gvg6gmcs